Le Bougainville, un monstre des mers inauguré au Havre

François Hollande est venu inaugurer au Havre le plus gros porte-container du monde, baptisé le Bougainville, du nom d’un explorateur français du XVIIIème siècle. Il fera escale tous les deux mois et demi environ en Seine-Maritime.

bougainville

Appelez-le Bougainville : ils gros, grand et fort. L’équivalent de quatre terrain de foot en longueur, au point qu’il dépasserait le Tour Eiffel et l’Empire State Building si un colosse comme King Kong s’amusait à le mettre en position verticale. En largeur, il mesure 54 mètres et pèse quelque 240 000 tonnes, mais c’est surtout son amplitude qui impressionne : son pont peut supporter un empilement de 18 000 conteneurs et il est capable, avec un tel chargement, de glisser sur les mers à 40 km/heure, soit 21 nœuds.

Le Havre relié au Grand Paris

Affrété par l’opérateur tricolore CMA CGM, ce nouveau « monstre » d’acier battra pavillon français. Il n’est pourtant pas né sur notre sol, mais à l’autre bout du monde, sur le chantier coréen Samsung Heavy Industries. Son coût est estimé à 150 millions d’euros
Depuis fin août, le Bougainville rallie l’Europe Du Nord (Hamboug) à l’Asie, via le canal de Suez jusqu’à Dalian, en Chine sud, dans le golfe de Corée. Il transporte à son bord un équipage de 26 personnes commandé par Gilles Saint-Jalme, diplômé de l’Ecole nationale supérieure maritime du Havre. Ses principales escales : Rotterdam, Dunkerque et Le Havre en France, Algésiras en Espagne, Malte, Khor Fakkan (Emirats Arabes Unis), Port Klang (Malaisie).
Après avoir inauguré les nouveaux bâtiments de l’ENSM, le président François Hollande, accompagné du ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius et du Secrétaire d’Etat en charge des Transports, de la Mer et de la Pêche Alain Vidalies, a grimpé à bord du Bougainville : « Le grand Paris est relié à la mer par Le Havre. Nous voulons un axe majeur entre Paris et Le Havre avec des infrastructures de transport de qualité. 600 millions d’euros seront investis dans la vallée de Seine. J’ai demandé au ministre des Transports une vision stratégique à 5 ans de l’axe Seine » a-t-il déclaré.

Jérôme ALBERT.

Post author

Laisser une réponse